Sélectionner une page
Détox Pilates après les fêtes

Détox Pilates après les fêtes

Une détox Pilates

Le début de l’année est souvent synonyme de renouveau… Cette envie de “nouveau départ” (et cette année encore plus que toutes les autres !!) s’accorde en général assez bien avec l’envie d’éliminer les mauvaises habitudes, “laver” son corps mais aussi son esprit pour pouvoir être “tout neuf” pour la nouvelle période qui s’annonce… Être armé.e pour affronter les hauts et bas de ce que nous prépare 2021 !

Bref avoir une meilleure santé est souvent au cœur de nos préoccupations, et c’est tant mieux pour nous…

Voici quelques petits conseils à l’aube de ce “renouveau” avec de la méthode Pilates bien sûr mais aussi d’autres fondamentaux !

Revoir les bases de l’alimentation : objectif détox et santé

Alors c’est vrai que dans un premier temps, il faut souvent réadapter (c’est le moins qu’on puisse dire) notre alimentation car effectivement, la fin d’année est plus que chargée en festivités et repas assez riches…. (pour ne pas dire gras !) Et une petite phase de rééquilibrage alimentaire s’impose en général d’elle-même… 

Donc jusque là rien de nouveau mais du bon sens, on réduit la quantité de gras, sucre, alcool, on privilégie les fruits et légumes et on s’hydrate

Et si besoin, n’hésitez pas à consulter un spécialiste diététicien/nutritionniste pour vous guider. Ils sont là pour vous aider.

Du Pilates au petit déjeuner ?

L’idée est de réintroduire l’exercice physique, et ici le Pilates, progressivement mais surtout régulièrement ! 

L’idéal serait 3 fois par semaine… Et pourquoi pas le matin ? Avant même d’avoir petit déjeuner ? Alors évidemment  pas de séances très longues mais pourquoi pas un petit enchaînement de 15/20 minutes avec une intensité faible à modérée, l’objectif n’étant pas de se “flinguer” la journée mais plutôt de bien la commencer ! Donc un bon échauffement respiratoire (l’engagement du centre bien sûr !) et peu à peu le corps se réveille et les muscles sont stimulés… 

L’avantage d’être ici à jeun est double. 

D’abord votre système digestif est au repos, il existe donc plus d’énergie disponible immédiatement, et de plus il n’y a pas de ballonnement ou autre lié à un processus digestif en cours. 

Ensuite, en bougeant avant d’avoir petit-déjeuner, vous puisez les ressources dans vos réserves plus facilement, “les anciens repas”… 

Donc pour notre objectif “détox” c’est idéal ! 

Attention toutefois si pathologies métaboliques particulières (diabète etc…), toujours demander l’autorisation de son médecin pour être en sécurité.

Alors objectif Pilates matinal pendant quelques semaines et vous m’en direz des nouvelles !

Un peu de cardio

L’activité dite “cardio” est nécessaire pour une prise en charge complète de son nouveau moi 2021 ! C’est un booster pour son système cardio-vasculaire et donc un pilier fondamental de la santé.

Concrètement ça veut dire quoi ? Ça veut dire que la fréquence cardiaque doit monter pendant une durée d’au moins 20/30 minutes. L’intensité c’est à vous de la gérer, elle va dépendre de plusieurs facteurs : l’âge, le niveau d’entraînement, l’hygiène de vie… L’objectif c’est de se sentir légèrement essoufflé.e (sans aller jusqu’à la nausée) et cela avec l’activité qui vous donne envie. Cela peut être de la marche rapide, du vélo, du footing, bref c’est vous qui choisissez ! La régularité compte ici plus que tout également ! Et retenez qu’il vaut mieux marcher/pédaler ou autre 20 min deux fois par semaine plutôt qu’une fois 1h30. N’ayez pas peur de fractionner, c’est une façon de “ménager sa monture” tout en étant hyper efficace ! Là aussi, l’aval du doc’ est le bienvenu.

Du calme

Oui on aurait envie de tout faire en même temps ! La diète, le footing, le Pilates et autres… Et bien pourtant, une petite “détox mentale” serait la bienvenue. À l’heure où l’on est sur-stimulé.e et si on essayait de ne rien faire du tout ? 

Et pourquoi pas une petite séance de relaxation pour aider cette situation “d’inactivité” ? (Pas hyper confort pour beaucoup d’entre nous…) 

Je vous propose concrètement de vous réserver 15 min sur votre tapis (et on se règle une alarme pour éviter de vérifier le timing toutes les 5 minutes, hypercatif.ves que vous êtes). Petite musique agréable en fond, plutôt calme, personne pour vous déranger, ces 15 prochaines minutes sont les vôtres… 

En position allongée, confortable, on n’hésite pas à se servir de coussin pour être bien installé.e, et on respire. Focus sur ses sensations, sur le mouvement thoracique à l’inspiration, à l’expiration, sur le ventre qui se gonfle et dégonfle… On poursuit avec une focalisation sur le poids de la tête sur le tapis, le thorax, le bassin, les bras, les jambes… Bref on se concentre sur chaque partie de son corps et on laisse ainsi l’esprit se connecter à ses sens, on habite cette enveloppe qui est, je vous le rappelle, notre seul habitat sur Terre… 

Et ces 15 minutes passeront comme l’éclair ! Un peu de calme bien mérité… 

Ici aussi la régularité est l’alliée de l’efficacité, alors pourquoi ne pas se réserver un créneau par semaine ? Mais oui c’est possible…

Bref, le planning de ce début d’année est donc finalisé.

On commence par 20 minutes de Pilates le lundi matin avant le ptit dej’, idem le mercredi et le vendredi matin, ensuite on intercale 20 à 30 minutes de cardio le mardi et le jeudi, par exemple. Puis le week-end, petite séance de relaxation de 15 minutes.

Le tout en ayant une alimentation équilibrée, et 2021 n’a qu’à bien se tenir !

Vous l’aurez donc compris, la véritable “détox” c’est surtout s’accorder du temps pour prendre soin de soi… C’est le pari un peu “fou” de chaque début d’année pour bon nombre d’entre nous. Et si cette année c’était enfin la bonne ? Je nous le souhaite.

Excellente année 2021 à toutes et tous !!

La méthode Pilates : à bas les idées reçues !

La méthode Pilates : à bas les idées reçues !

“La méthode Pilates ?”  Souvent citée mais pas forcément souvent connue, il est temps de faire un peu le tri parmi les préjugés et idées reçues que cette fameuse méthode de renforcement musculaire peut susciter ! 

“Le Pilates ? Oui ma femme en fait !”

Voilà typiquement le genre de réponse quand lors d’une consultation de kiné je propose à mon patient de renforcer ses muscles avec des exercices de Pilates ! Systématiquement (ou presque), il imagine que la méthode Pilates est réservée à une pratique féminine… Pourquoi ? Peut-être parce que les ambassadeurs connus sont des ambassadrices… Madonna, Gwyneth Paltrow, etc… Ou parce que le périnée est souvent cité ? Il est  important de rappeler que tout le monde possède un périnée, même si le renforcement musculaire de cette partie du corps est souvent, dans la pensée commune, réservé aux femmes… Privilège de la grossesse et de l’accouchement entre autres…

Mais assez ! La méthode Pilates a été créée par un homme et s’adresse aussi bien aux hommes qu’aux femmes, le renforcement musculaire est très complet et convient donc même aux messieurs… Alors gentlemen, à vos leggings !

“Je ne suis pas assez souple pour faire du Pilates !”

Alors non ! Il faut arrêter d’imaginer que les “grands écarts” sont nécessaires pour pratiquer la méthode Pilates ! Certes nous allons travailler la mobilité et donc essayer d’avoir des amplitudes complètes au niveau des mouvements, mais ADAPTÉE aux possibilités de chacun.es… Ainsi même si on se considère comme “raide comme la justice”, on peut tout à fait enfiler sa tenue de sport et tenter l’expérience du Pilates ! Et peu à peu, les effets de l’entraînement se font ressentir, la mobilité devient meilleure, les mouvements se font plus facilement et les amplitudes augmentent ! Bref, ami.e raide, soyez les bienvenu.es !

“Le Pilates, c’est pour les jeunes !”

D’abord, ici il n’y a pas de jeunes ou de vieux ! Ici il n’y a que des personnes désireuses de prendre soin d’elles ! En revanche, ce qu’il est important de rappeler, c’est que la méthode Pilates respecte les articulations… En effet, aucun choc, aucun mouvement ne se fera violemment, le renforcement se fera donc en douceur ! Intéressant pour les systèmes articulaires les plus fragiles (oui arthrose par exemple)… 

Autre argument, le périnée est aussi stimulé systématiquement lors de la respiration mise en place pendant les exercices ! Point non négligeable  quand on sait que beaucoup de femmes souffrent de faiblesse périnéale (incontinence urinaire etc) et que les proportions de ces pathologies augmentent avec l’âge… 

Enfin le travail de la posture est présent en permanence… “Grandissez vous !” Voici la consigne la plus fréquente de nos séances ! Et quel effet bénéfique sur la capacité à se redresser. Quand on sait que la pesanteur tente de nous faire plier au fur et à mesure des années… Il n’est jamais trop tard pour travailler !

“Je suis trop sportif.ve pour faire du Pilates !”

La peur de l’ennui corporel ? N’imaginez pas que cette méthode qualifiée de douce pour son respect articulaire ne va pas vous donner quelques sensations de chaleur… Les exercices regorgent d’options diverses et variées pour augmenter le niveau de la pratique…

De plus quand on est sportif, et cela quelque soit sa discipline, il est primordial de s’accorder un temps pour travailler “sa base”. La fameuse préparation physique nécessaire à toute performance sportive ! La méthode Pilates est très complète et stimule l’ensemble des qualités physiques. La force, la souplesse, l’endurance, la coordination et la résistance seront travaillées régulièrement, seule la vitesse est un peu mise de côté. 

Faire du Pilates apparaît donc comme une évidence pour entretenir et même progresser dans sa pratique sportive ! Alors juste, posez les baskets et grimpez  pieds nus sur le tapis…

En résumé, la méthode Pilates s’adresse à tout le monde ! Hommes, femmes, jeunes et moins jeunes, sportifs et sédentaires… Il existe toujours un niveau qui conviendra ! La seule chose à faire en réalité c’est se lancer… Et pour ça, il ne tient qu’à vous d’essayer !

Alors rendez-vous sur le tapis avec Pilates City pour les cours en live de Pilates tous les jeudis à 18H30.

Méthode Pilates : 10 conseils pour votre pratique

Méthode Pilates : 10 conseils pour votre pratique

1. Positiver

Alors c’est vrai qu’à première vue, ça n’a pas l’air simple tout ça… la respiration, le placement, la posture, le périnée… De quoi faire un bon mélange et tout envoyer balader en se disant que décidément, le Pilates n’est pas pour nous !

Rassurez-vous ! Tout débutant passe par cette phase de doute… Et il est même sain de se sentir un peu bousculé par de nouvelles pratiques ! Cela stimule votre attention, votre concentration et tout nouvel apprentissage est une corde de plus à votre arc !

Donc NO PANIC, on respire et on positive en se disant que le Pilates est une discipline exigeante mais ça tombe bien, nous aussi 😉

2. Se fixer des objectifs santé ou bien-être réalisables

Et si on se fixait (pour une fois !) des objectifs atteignables ? Qu’il s’agisse d’objectifs santé, bien-être, silhouette…Prenons le temps de sentir, avec le maximum de bienveillance envers soi-même, quelles vont être les possibilités, NOS possibilités réelles ? En fonction du temps qu’on accorde à son entraînement, de son niveau initial, de tout un ensemble d’éléments, donnons-nous la possibilité d’y arriver vraiment. Pour cela, personne ne vise le corps de la Madonne (grande praticienne de Pilates) en deux séances, ni une disparition totale des douleurs à partir du moment où on se met sur le tapis 😉

3. Se montrer patient

Vous aviez cru que Rome s’était faite en un jour ? Non bien-sûr ! Et bien notre corps de Pilates non plus 😉 

Si vous avez déjà suivi un cours de Pilates, vous avez pu apprécier la précision des mouvements, chaque partie du corps est placée minutieusement pendant chaque exercice, et cela, ça s’apprend ! Et notre corps petit à petit intègre, en reproduisant de mieux en mieux les séquences, à la manière d’une chorégraphie apprise. Laissons-nous le temps de saisir et surtout de sentir, parce que c’est aussi là l’intérêt, savoir quand un mouvement est juste et bien réalisé. Avec de la patience, la maîtrise de cet univers de mouvements si bien réglés se fait sentir et le corps aussi change…

4. Respecter son corps

Certes vous allez sentir votre corps bien vivant lors des exercices, mais la méthode Pilates n’est pas pour autant synonyme de douleurs violentes pendant ou après la séance…On ne panique donc pas si on a pas senti ses jambes au bord de la paralysie ou ses abdos brûler littéralement pendant la séance ! Cela n’est pas forcément synonyme d’efficacité ! Au contraire, soyez attentif aux douleurs parasites, de mauvais placements par exemple, et replacez-vous pour être plus “confort”. Oui, on est ici pour se faire du bien 😊

5. Se prévoir un créneau Pilates dans son emploi du temps

Oui se faire de la place ! On fait souvent de la place aux autres, au travail, aux contraintes…. Et si on exigeait des créneaux horaires uniquement réservés à son bien-être ? Qui de mieux placé que nous-mêmes peut se charger de cette mission ? Parce qu’on sait tous que si le sport arrive en dernier dans l’emploi du temps, il ne sera jamais (ou presque ) réalisé ! Oui le ménage, les courses, et tout un tas de réjouissances comme celles-ci seront prioritaires… Tristesse. Donc on y va, on ose et on se cale un voir deux (miracle 🙏🏻 ) créneaux horaires fixes dans la semaine, et on se félicite de se prioriser un peu, pour une fois, la pile de linge attendra ! 

6. S’installer dans un espace dédié pour sa séance Pilates

Si vous pratiquez à la maison, avec des cours en ligne de super qualité comme chez e-Pilates par exemple 😉, il est important d’avoir un lieu qui soit un peu réservé à cela. Comprenons-nous bien, il ne s’agit pas de créer une salle de gym à la place de la chambre du petit mais peut-être juste de prévoir un espace qui serait facile d’accès, sans peut-être devoir pousser la table à manger, ranger les chaises, virer la déco bref… s’épuiser et se décourager avant même d’avoir commencé. Créons-nous juste un petit coin bien tranquille pour pouvoir s’allonger tranquille sur son tapis sans devoir déménager la baraque, et là. Vous pourrez beaucoup plus facilement vous consacrer à cette chère séance de Pilates ! Examinez votre intérieur et je suis sûre que vous avez déjà trouvé ce petit coin de paradis 🌸

7. Des mouvements lents pour un meilleur engagement

On ne se presse pas ! La méthode Pilates c’est plutôt une façon de bouger fluide et lente que rapide et saccadée. On s’imprègne des mouvements, on les ressent et on se concentre bien sur chaque petite consigne de placement, ainsi on augmente la difficulté de l’exercice. Et oui le rendement est bien meilleur quand le travail est lent en Pilates, alors aucune accélération n’est nécessaire, alors tout doux bijou !  Rien ne sert de courir 🐢

8. Rester focus

La concentration, c’est la clé ! Alors si on pense à son planning à venir, aux enfants, au repas du soir… on est foutu ! L’effet relaxant de la séance de Pilates, et de tout autre séance de sport d’ailleurs, vient du fait que pour une fois, vous quittez le quotidien et son flot de “to do list”… En étant exactement à ce que vous faites pendant l’entraînement, vous vous octroyé une “pause de stress”, et vous vous accordez un peu de votre précieux temps. Donc on s’arrange pour limiter les distractions, le téléphone est loin de vous, la musique est douce, votre environnement est calme et les enfants ne vous escaladent pas pendant la séance ! Opération concentration 🙏🏻

9. Intégrer des exercices de Pilates dans son quotidien

Avec la pratique, vous allez savoir comment bouger mieux, comment se placer pour être efficace et protecteur dans vos mouvements. Et si nous utilisions ces connaissances dans nos vie courantes ? Bien se placer au bureau, faire quelques mouvements respiratoires, utiliser toutes les consignes entendues (et il y en a un paquet !) pendant une séance de Pilates. Ainsi, peu à peu, les mouvements du quotidien deviennent plus faciles, plus protecteurs pour votre corps et vous continuez de vous renforcer ! Et cette histoire de posture, placement, respiration devient presque… un art de vivre ! Oui carrément oui ! Du Pilates tu t’imprègneras 🙏🏻

10. Congratulations !

Enfin on se félicite ! Parce que oui, on peut être fier.e de se prendre en main, de trouver du temps, de l’espace, de bouger alors que le canapé nous appelle ! OUI félicitations, vous faites preuve de courage et de volonté, et vous aurez bien mérité un peu d’autosatisfaction et nous le savons bien, on est jamais mieux servi que par soi-même ! 😜 

Pourquoi renforcer son corps quand on a mal au dos ?

Pourquoi renforcer son corps quand on a mal au dos ?

Je sais vous avez mal au dos… Vous en souffrez… Je sais aussi que l’idée même de bouger peut vous faire souffrir encore plus 😣 Et pourtant !
Voici quelques petites explications qui j’espère vont vous motiver pour renforcer votre corps et ainsi diminuer vos maux de dos

1- À quoi servent nos muscles ? Le récapitulatif

Vaste sujet que celui-ci mais essayons d’être clair et concis 😉
Nos muscles servent une cause essentielle : BOUGER, ils mobilisent des segments osseux que sont nos articulations. C’est donc grâce à eux que vous pouvez courir, sauter, danser 💃🏼🕺🏻et tant de choses encore…
Voici la base, mais notre système musculaire assure aussi une autre fonction primordiale : LA STABILITÉ. Il s’agit ici surtout des muscles posturaux, les muscles profonds de la colonne vertébrale et les abdominaux profonds type transverse par exemple.
On a donc 2 rôles qui sont aussi complémentaires qu’opposés, les muscles servent à bouger ET à stabiliser notre corps !
N’est-ce pas une excellente raison pour en prendre grand soin ?!

2- Pourquoi j’ai mal au dos ?

Evidemment ici nous parlons d’un mal de dos sans pathologie lourde qui nécessite une prise en charge complète au niveau médical.
Ici nous abordons plutôt les maux de dos « communs », que ce soit le haut le milieu ou le bas du dos.
Et bien la grande majorité de ces douleurs ont un dénominateur commun, j’ai nommé la SÉDENTARITÉ !
Avec nos rythmes de boulot/dodo en position assise toute la journée, nos corps ne bougent plus, ou bien bougent mal dans le cas des métiers physiques (Artisans du bâtiment vous voici). Bref bouger avec une activité physique adaptée devient le cadet de nos soucis et on peut même bénéficier de la surcharge pondérale qui va avec, et là c’est le drame dorsal…
La sédentarité, au même titre que les activités physiques mal dirigées (travail physique répétitif) ont les mêmes conséquences, nos muscles ne travaillent plus correctement !
Ces muscles n’assurent donc plus leurs deux rôles cités précédemment.

ET LE MAL DE DOS COMMENCE…. CQFD

3- Le renforcement musculaire contre le mal de dos 

Voilà où je veux en venir 😉
En renforçant notre corps de manière douce et adaptée, nous allons stimuler le système musculaire général et ainsi pouvoir redonner la mobilité et la stabilité de chaque articulation et pour info, la colonne vertébrale c’est une suite d’articulations 😉

Comment faire allez-vous me dire ?
Je vous invite à visionner cette petite vidéo créée spécialement pour vous sur Youtube. Les exercices proposés sont adaptés pour vous, ils sont tirés de la méthode Pilates. Vous allez pouvoir renforcer votre corps en douceur et petit à petit diminuer vos douleurs. Évidement je vous conseille aussi de faire la séance d’essai personnalisé de pilates gratuite également proposée sur notre site et je vous laisse jeter un oeil à notre programme complet spécial mal de dos… Cela peut grandement vous intéresser 😉

Pour finir, il est grand temps de bouger ! Le temps du « mal au dos » sur canapé est révolu 😜
À vos tapis et 1,2,3 ACTION !

Mal de dos : 3 erreurs communes à absolument éviter

Mal de dos : 3 erreurs communes à absolument éviter

Voici 3 erreurs de la vie quotidienne que tout le monde (ou presque !) peut faire sans s’en apercevoir et puis hop ! C’est le drame… dorsal 😉 Heureusement e-Pilates arrive avec sa cape et son épée 😳 heuuu non… son tapis et son legging ! Oui c’est mieux ça. Comment éviter les douleurs au dos ?

mal au dos : 3 erreurs fréquentes

En tête de liste pour les dos fragiles, nous avons…

Comment se pencher vers le sol ? (pour ramasser des objets, embrasser son enfant, caresser son chien, bref…)

Et oui ! Cela semble anodin mais tellement de douleurs, de blocages surviennent lors d’un « faux mouvement » (j’savais pas qu’il y en avait des vrais 😝) qu’il faut réellement prendre toutes ses précautions avant de se diriger vers le sol.

Recommandation n°1 : PLIER SES JAMBES !

Elles sont la pour ça ! Et en plus, ça les fait travailler alors à nous les muscles galbés ! C’est un argument de poids, pensez-y…😉 Du coup, votre colonne vertébrale reste droite (digne même, et un peu de dignité c’est chic) et évite de se fléchir complètement en avant, elle est ainsi préservée.

Recommandation n°2 : GARDER LA CIBLE FACE À VOUS !

Quand on dit cible on parle de la raison pour laquelle vous vous pencher évidement, n’y voyez aucune connotation violente 😅. Donc veillez à rester bien en face de cette cible, cela évitera en effet à vos vertèbres d’effectuer une rotation qui pourrait être « fatale » (oui on exagère) pour votre dos.

Seconde situation à risque pour les douleurs au dos

Entrer et sortir de la voiture. Mouvement ultra banal qui peut tourner à la catastrophe quand on souffre de douleurs au dos

Mêmes recommandations que dans la situation précédente. Il s’agit là aussi de préserver l’axe de la colonne vertébrale, on évite donc le combo « flexion/rotation » de son dos qui peut vous déclencher une douleur plus ou moins intense…

Pour la mise en application de ces bons conseils, vous allez donc vous placer debout, dos à votre siège et d’abord plier vos jambes (encore des jambes musclées 👏🏻) pour vous asseoir dans l’axe. Evidemment la porte de la voiture est ouverte 😅 et attention à ne pas se cogner la tête ! Un trauma crânien n’est pas une option envisageable 🙃.

Une fois que vous êtes assis, vous tournez l’ensemble de votre corps en un seul bloc. Vous vous servez ici de vos abdominaux… muscles sacrés des douleurs au dos !

Idem pour sortir de la voiture, on veille à d’abord se tourner dans l’axe de la sortie et on se met debout. Et voilà, encore une bonne façon de se protéger !

Comment préserver sa colonne vertébrale ? Dernier sacrilège des douleurs au dos

Porter des charges lourdes ! Mise en situation : rentrer des courses…

Imaginez votre coffre de voiture plein, tous ces sacs qu’il va falloir décharger, un pur moment de bonheur en soi…😏 Et bien à cet instant précis, nous courrons le risque d’aggraver nos douleurs au dos ! Afin d’éviter cette tragédie (oui on aime exagérer) voici quelques petits conseils.

D’abord, répartir ses courses ! On va privilégier plusieurs sacs, recyclables évidement (oui on en a tous un stock ! C’est le moment de leur faire prendre l’air 😉). Ainsi on privilégie le travail des jambes (et oui jusqu’au bout) en faisant plusieurs allers/retours avec des sacs de poids RAISONNABLE, rien à voir avec ce fameux sac d’une tonne et demi que vous jetiez sur votre épaule 😱 pour gagner du temps. Votre dos vous remerciera de cette délicate attention.

Ensuite, après avoir allégé les sacs, nous allons privilégier un port équilibré, c’est à dire des deux cotés, bras droit et gauche vont bosser 💪🏻 (et comme nous ne sommes pas Hulk, il était vital de réduire la charge 🤣). De cette façon, le dos restera bien droit, sans inclinaison dangereuse.

Petite option bonus, vous pouvez transformer cette corvée de déchargement en contractant vos abdominaux à chaque trajet. Et là on est presque en pleine séance de sport 😅 (presque alors…)

Pour résumer, faire attention à son dos c’est aussi se servir d’autres muscles pour compenser. On fait donc travailler ses jambes, ses abdominaux… On économise la colonne vertébrale au profit de zones qui ne demandent qu’à bouger plus et qui vont ainsi se renforcer ! C’est pas une excellente nouvelle ça ?! À nous dos apaisé et corps galbé !😍